Le service des poids et mesures

Par Pierre Huault, 
le 15 février 2021
Temps de lecture estimé : 1 minute

La parole est d'argent mais le silence est d'or, dit le proverbe.

Au lieu de comparer les deux et, d'une certaine manière, de les opposer, c'est plutôt en pensant à l'arrangement de ces deux biens précieux que peut naître l'assise, l'équilibre et, finalement, la richesse de maîtriser symboliquement et l'or et l'argent. C'est le travail d'un genre de service des poids et mesures.
La mesure, la pondération et les justes proportions de cet alliage subtil sont gages de propos qui portent, de discours qui marquent, de positions qui inspirent.

Jouer du rythme, nuancer une notion, soutenir une tension ou suspendre un temps le vol du discours, l'écriture donnée à lire -ou prononcée face à un auditoire- relève de l'art de l'orchestration musicale. Pareillement, les mots cadencés sont capables de procurer frissons, émotions et de faire naître en chacun une multitude d'images.

Transmettre un message est donc une démarche consistant à assembler des éléments, tous utiles, relevant de l'information bien-sûr, mais aussi du ludique, de l'imaginaire créatif, de la preuve tangible, des émotions…

Transmettre à l'autre, c'est aussi disposer ici et là des espaces ouverts à la mise en marche du libre arbitre de cet autre, afin qu'il puisse construire et habiter pleinement son rôle de récepteur dudit message.

On conviendra alors que la persuasion, ou l'art de convaincre autrui que ce que l'on a à dire est intéressant et important, c'est avoir le talent de faire une proposition au libre arbitre de son auditoire, en composant d'une manière telle que cette proposition sera intelligible, intelligente, sensée, sensible et inspirante.

haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

chevron-right linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram